Encore une journée très dense, tant par les informations reçues que par l’accueil des différents partenaires !

Le matin, nous avons été chaleureusement reçus par KWAT (Katchin Women Association in Thailand). Leur présentation était basée sur un diaporama que l’on peut retrouver sur leur site internet. Cependant, les échanges de regards, les silences, les rires ont rendu le moment plein de vérité. Ce témoignage d’engagement a été suivi par le partage convivial d’un repas préparé par les stagiaires de KWAT. Ces stagiaires, présents en Thaïlande pour une durée de 6 mois, arrivent tous de l’Etat Katchin et y retourneront à la fin de cette période. Ils sont investis dans une ou plusieurs causes liées au combat de KWAT, lui-même centré sur la place des femmes et le renforcement de leurs capacités dans la société birmane de demain. Nous avons pu avoir un moment d’échange avec ces stagiaires (dont les âges tournent autour de la vingtaine), et le maître mot de cette après-midi fut : la rencontre. L’engagement de ces jeunes a forcé l’admiration de notre groupe, et nous avons pu exprimer la force de ce partage grâce à des chants lancés de part et d’autre des groupes, l’un en français (le sel de la terre), l’autre en Katchin. Tout un programme et beaucoup d’espoir !

Enfin, nous avons eu la chance de rencontrer WLB (Women’s League of Burma), qui chapeaute 13 associations de femmes Birmanes, dont KWAT. La présentation qui nous a été faite a révélé une réalité crue : où l’on prend conscience du fossé entre l’information officielle reçue sur la Birmanie et la situation réelle des ethnies, notamment l’ethnie Katchin. Et les femmes au milieu des soi-disant négociations de paix ? Quel avenir pour elles ?

En conclusion, quelle énergie dépensée par les associations rencontrées aujourd’hui ! Quelle détermination ! Quel engagement dans l’amélioration de l’avenir de leur pays !

Nadine et Alain