D’où vient ce projet ? Quel est son objectif ?

Cette idée de mener des projets concrets sur nos territoires est assez nouvelle au CCFD-Terre Solidaire. Mais cela fait partie des objectifs que l’association se fixe pour les années à venir, pour faire connaître le CCFD-Terre Solidaire au plus grand nombre, mobiliser de nouvelles personnes et faire évoluer les pratiques aussi chez nous.

Le projet est né d’une volonté de mieux comprendre les territoires sur lesquels nous vivons pour mieux y être acteurs·rices. Les membres du CCFD-Terre Solidaire Haute-Saône ont alors souhaité mener ce projet sur le territoire du Val de Gray. Un collectif composé d’acteurs·rices salarié·e·s et bénévoles du CCFD-Terre Solidaire, mais surtout de citoyen·ne·s du territoire, a alors été composé pour piloter ce projet.

 

Le bassin de Gray est un territoire essentiellement rural sur lequel l’agriculture occupe une place importante. Cependant, ses exploitations à dominante céréalières et polyculture (72% de la SAU en terres labourables contre 55% à l’échelle du département) sont tournées vers l’alimentation animale et les circuits longs. Les circuits d’approvisionnement locaux sont peu développés, de même que les surfaces en agriculture biologique. La dynamique d’emploi est plutôt tournée vers l’extérieur (plus de personnes sortent du bassin d’emploi pour travailler que de personnes à l’extérieur du bassin n’y entrent pour travailler). Les emplois se concentrent dans le secteur de l’industrie et des services, et les offres proposées concernent en majorité des emplois temporaires ou intérimaires. En parallèle, l’offre d’insertion est relativement faible.

 

Au regard de cette situation, les acteurs·rices du territoire impliqué·e·s dans le projet et eux·elles-mêmes ont formulé le besoin de travailler sur la problématique de Faciliter l’accès à une nourriture saine, respectueuse du territoire et de celles·ceux qui y habitent, qui répond à des questions socio-économiques, environnementales et de développement territorial avec une approche systémique.

brochure regards croisés Val de Gray pour diff numérique.pdf

 

Cette démarche de regards croisés entre partenaires internationaux·ales, acteurs·rices régionaux·ales, bénévoles du CCFD Terre Solidaire, et habitant·e·s du Val de Gray se basera sur une solidarité active au sein du territoire. Comme par exemple, réaliser des actions locales ayant un impact régional et international. La Solidarité, c’est prendre conscience que nos destins sont liés. Les problématiques rencontrées chez nos partenaires ne sont pas totalement indépendantes des nôtres. Nos actions interfèrent avec les leur indirectement, et inversement.

 

La journée du 11 mai sera l'occasion de restituter le séjour, et lui donner suite ! Cette journée sera aussi rythmée par des temps festifs : repas, spectacle, apéritif… Cette journée sera ouverte à tous, en espérant réunir les habitants au plus grand nombre. 

Pendant le séjour il sera question de rencontrer et de sensibiliser un maximum d'acteurs locaux et d'habitants pour assurer l'appropriation locale du projet. L'objectif est d'aboutir à la fin du séjour à la création d'un collectif de travail composé d'agriculteurs, d'élus locaux, de bénévoles de l’association et d'habitants. Le CCFD-Terre solidaire est exclusivement porteur du projet dans sa première partie. L'objectif ne consiste pas uniquement à sensibiliser la population et les acteurs locaux aux enjeux de l'alimentation locale et de la souveraineté alimentaire ici et là-bas. Il consiste également à créer un "laboratoire d'idées" d'où émergeront des projets adaptés aux spécificités locales.

Construire un projet ici en France avec le soutien et la participation des partenaires internationaux, serait un moyen de parvenir à mettre en place un projet alimentaire territorial en se questionnant et en prenant en compte les différentes initiatives inspirantes effectuées à l'étranger. Mais également d’impliquer différents acteurs du territoire dans le pilotage du projet (hors CCFD-Terre solidaire), ces partenaires internationaux du CCFD-Terre Solidaire ayant déjà piloté des projets d'alimentation locale concertés entre les collectivités locales et le monde agricole pourront ensuite nous aider à formuler des propositions aux élus locaux.

A suivre !