EMBALLAGES ET POLLUTION

Un sujet, toujours d’actualité mais dont on entend beaucoup moins parler en ce moment, est l’emballage des produits de consommations courantes et les problèmes qu’il pose en termes d’environnement et des solutions pour diminuer cet impact.

Quel impact sur l’environnement ?

Les Français jettent cinq millions de tonnes d'emballages chaque année. Dans les rayons des points de vente, l'emballage est une arme de séduction. Les marques investissent massivement dans leur apparence, car elle donne une identité au produit et fait acheter.

Il faut savoir que les conséquences sur l'environnement sont désastreuses.

La production d’emballage est extrêmement gourmande en énergie et ressources non renouvelables et polluantes. Les emballages devenus déchets, qu'ils soient recyclés, incinérés ou enfouis, sont encore sources de pollution des eaux, des sols et de l'air.

Des additifs incorporés aux emballages (phtalate, bisphénol A) se sont révélés toxiques.

Des molécules nocives contenues dans les emballages se diffusent aussi dans l'alimentation qu'ils sont censés protéger.

Quel impact financier direct pour nous les consommateurs ?

Nous, consommateurs, payons deux fois le coût de l'emballage :

  •  - Une première fois en achetant les produits suremballés (l’emballage correspond en moyenne à 20% du prix final : pour 6 produits achetés le 6ème  correspond au coût de  l’emballage).
  • - Une seconde fois à travers nos impôts (la gestion des déchets coûte 7 milliards d'euros par an !).

Le vrac une solution ?

N’oublions pas les impacts environnementaux du vrac :

  • - Les systèmes d’emballage permettant l’acheminement des produits en magasin (emballages industriels à usage unique ou emballages plus lourds, réutilisables après transport à vide et lavage ?)
  • - Les pertes de produit sur le lieu de vente
  • - Les pertes de produit par le consommateur

Comment utiliser le vrac ?

Nous, consommateurs, pouvons  choisir d'acheter en vrac ou en emballages consignés. Aujourd’hui des points de vente s’ouvrent un peu partout en France, on y trouve de nombreux produits tels que : vins, sirops, bières, jus, riz, céréales, pâtes, farines, biscuits, sel, soupe en bouteille, sauces, conserves, produits laitiers, cafés, thés, savon, produits d’entretien etc.

Des étiquettes mentionnant les informations consommateurs sont affichées avec chaque produit.

Pour faire nos courses quotidiennes en vrac, faisons-les avec nos propres emballages

En résumé : à chaque fois que je n’utilise pas un emballage jetable, j’économise :

  • - Des ressources naturelles (matières constitutives de l’emballage)
  • - De l’énergie pour sa fabrication
  • - De l’énergie pour sa destruction ou son recyclage
  • - De l’énergie pour son transport à vide, à plein et enfin à vide en tant que déchet
  • - De la pollution générée,  par sa fabrication son recyclage ou sa destruction ; Gaz à Effet de Serre, pollution de l’eau, etc.