Résistance !

Les attentats de Paris ont marqué nos esprits et notre chair. Ces attentats ont quelque chose de nouveau : des terroristes s’attaquent à Monsieur tout le monde dans la rue ou au spectacle, nous réalisons douloureusement que cela aurait pu être nous et que nous ne sommes plus à l’abri de futurs attentats. Mais n’oublions pas pour autant  la COP 21 ! Tout est lié ! Une réponse aux enjeux climatiques est primordiale si nous voulons éviter l’emballement d’une planète, avec des épisodes climatiques de plus en plus violents, des déplacements de populations sans précédent et aussi des flambées de violences incontrôlables. Daech tire des moyens financiers du pétrole et prospère dans une région déstabilisée, en proie aux appétits démesurés de dictateurs et intérêts de multinationales…..

La COP 21 doit nous conduire à amorcer un vrai changement dans notre rapport à l’énergie et à miser majoritairement sur des énergies renouvelables. Nous mesurons bien combien la course au pétrole est un terrible facteur de conflit, auquel se mêlent bien sûr d’autres intérêts comme des aspects géostratégiques. Mais, nous sommes dans une guerre énergétique, avec nos économies de plus en plus assoiffées d’énergies. Quitte à soutenir des dictateurs et dirigeants égocentriques assoiffés de pouvoirs avec toutes les dérives que cela engendre. On sait qu’il est plus facile de piller des ressources  lorsque l’Etat est corrompu et instable politiquement.

L’encyclique Laudato SI du pape François parle d’écologie intégrale, en disant que respect de la nature et des hommes va de pair.  Alors la COP 21 doit être ce tremplin pour amorcer un vrai changement dans notre rapport aux ressources de la nature et à nos semblables. Mais pour cela, nous devons entrer en résistance !

En résistance contre nos tentations de faire des choix qui  déshumaniseraient nos sociétés : refuser l’accueil des migrants, désigner des boucs émissaires, fermer nos frontières. Ce serait   illusoire et criminel pour des migrants qui fuient le terrorisme journalier que nous avons connu ce vendredi 13. En résistance contre nos envies de répondre à la violence par la violence. Le dialogue et la recherche de la paix doivent nous guider constamment, des  modes de développement qui respectent les populations locales sont primordiaux. En résistance contre nos égoïsmes et nos excès de consommation alors qu’il faut développer des modes de consommation durable basés sur la sobriété et des produits écologiquement propres, issus de sources d’énergie durable. En résistance aussi contre notre individualisme. Nous ne nous sauverons pas tous seuls.

Un slogan sur les réseaux sociaux a retenu mon attention : tout le monde dit qu’on doit laisser une meilleure planète  pour nos enfants. Essayons aussi de laisser de meilleurs enfants pour notre planète. Les deux sont liés.