Indignons-nous !

  • Pour que les lanceurs d’alerte, ces personnes qui ont le courage de rendre public des données et des faits que l’on nous cache, puissent continuer à nous avertir de faits qui, sans eux, ne seraient pas portés à notre connaissance.

Indignons-nous !

  • Pour que tous les étrangers soient traités dans le respect des droits humains,
  • Pour que cessent les destructions de camps de fortune sans solution de remplacement permettant un relogement digne, qui mettent en péril la scolarisation des enfants facteur d’intégration.

Indignons-nous !

  • Pour que les déshérités de notre société puissent vivre dignement, c’est-à-dire se nourrir, se vêtir, se loger, convenablement.
  • Pour qu’ils puissent avoir un travail rémunérateur, c’est possible : les chantiers d’insertion le prouvent.

Indignons-nous !

  • Pour que nos élus s’engagent plus pour lutter contre toutes les discriminations, qu’elles soient sociales, raciales, sexistes, par le diplôme...
  • Pour que chacune et chacun puisse se sentir intégré et utile au sein d’une société globalement équitable.

Indignons-nous !

  • Pour que les accords de libre échange qui mettent en péril l’équilibre de notre planète ne soient pas votés et que ceux qui l’ont été soient réformés ou abandonnés. Ces accords qui permettent de spéculer sur des denrées de première nécessité telles que les céréales ; qui permettent aux grandes compagnies internationales de faire d’immenses profits au détriment des populations les plus pauvres mais aussi au détriment de l’agriculture familiale ici.

Indignons-nous !

  • Pour lutter contre le gâchis conséquence du système du « toujours plus » dit autrement de la « croissance infinie » qui est celui dans lequel nous sommes. Gâchis alimentaire, gâchis vestimentaire, gâchis énergétique, qui aboutissent à un gâchis de ressources naturelles.

Indignons-nous !

  • Pour lutter contre ces sirènes qui nous suggèrent des solutions qui semblent séduisantes mais qui vont à l’encontre du respect des droits humains et du vivre ensemble. Ce chant des sirènes qui nous indique que la cause du problème c’est l’autre, que la cause du problème est ailleurs, que pour résoudre nos problèmes nous devons rester entre nous, dit autrement nous isoler.

Indignons-nous !

  • Pour que les dirigeants des pays qui se réuniront à Paris pour la conférence sur le climat COP21 concluent un accord qui permettra de lutter efficacement contre le réchauffement climatique.
  • Pour que ce qui avait été entrevu à Kyoto ne continue plus à être une peau de chagrin.
  • Pour que les accords qui sortiront de cette conférence soient ambitieux et permettent d’atteindre l’objectif de limitation du réchauffement climatique à 2 degrés.
  • Ces accords engageront notre avenir pour les décennies qui viennent.