Le Secret du Bonheur

Je vais commencer par une citation intitulée « Le Secret du bonheur » :

« Ayons suffisamment de courage et de force pour nous soustraire de la convoitise, de la haine et de l’égarement, sources de tout tourment.

Chérissons tout ce que nous avons à chérir et oublions ce que nous avons à oublier».

L’auteur de cette citation est Sisaliao Svengsuksa , qui entre autres fonctions occupe celle de président de l’Association de Soutien au Développement des Sociétés Paysannes qui est une organisation laotienne.

Que disent ces quelques mots ?

Que pour être heureux il faut avoir de la force et du courage pour nous soustraire, c’est-à-dire que c’est à nous de faire les efforts nécessaires pour identifier en nous convoitise, haine et égarement. Nous devons déterminer ce qui nous pousse à éprouver ces sentiments, à en identifier les causes et à travailler sur nous-mêmes pour qu’ils ne nous gouvernent pas.

En conséquence, lorsque devant une situation qui nous heurte, qui nous indigne, qui nous fait envie nous devons nous efforcer de ne pas céder à ces sentiments parce ceux-ci auront comme conséquences, un mal-être, des conflits violents, en bref des tourments.

Comment et où trouver ce courage et cette force ?

Si on examine de près la suite de cette citation il me semble que la réponse s’y trouve :

  • Pour oublier ce que nous avons à oublier nous devons prendre le parti de laisser derrière nous tout ce qui peut provoquer rancune, ressentiment et autres sentiments du même type. Ceci demande également force et courage, c’est souvent difficile d’être en paix avec des évènements qui nous ont touchés, heurtés, blessés ; être en paix ne signifie pas oublier ces évènements.
  • Lorsque nous accordons toute notre attention à « chérir ce que nous avons à chérir » nous ne nous occupons plus de ces autres choses qui peuvent susciter convoitise, haine et égarement.

J’entends beaucoup parler en ce moment du « Vivre Ensemble », cette citation ne serait-elle pas également une réflexion applicable à ce sujet ?

Si nous sommes heureux il est beaucoup plus facile d’accepter ces différences qui nous surprennent au quotidien, que nous ne comprenons pas toujours mais desquelles nous pouvons apprendre.

Je vais conclure en vous rappelant ce « Secret du Bonheur » :

« Ayons suffisamment de courage et de force pour nous soustraire de la convoitise, de la haine et de l’égarement, sources de tout tourment

Chérissons tout ce que nous avons à chérir et oublions ce que nous avons à oublier»