ATTENTAT et EMOTION

 J'avais prévu de poursuivre la réflexion de Joël sur les bateaux de la honte qui amènent dans des conditions inhumaines des réfugiés sur les cotes italiennes. Des réfugiés qui pour beaucoup fuient le terrorisme qui sévit dans leur pays. Et puis ce terrorisme est arrivé à notre porte avec l'attentat contre Charlie Hebdo. 

Je choisis donc de vous lire la déclaration conjointe, le soir même, de

  • ·         Guy Aurenche, Président du CCFD-Terre Solidaire
  • ·         Véronique Fayet, Présidente du Secours Catholique
  • ·         et Rachid Lahlou, Président du Secours Islamique France 

"L’attentat perpétré ce matin contre la rédaction de Charlie Hebdo nous bouleverse et nous partageons la douleur des proches des victimes. En ce début d’année 2015, nous ressentons l’ampleur du choc que provoque cette attaque au sein de la société française, et l’effroi ressenti par la population.

Face à cette atteinte intolérable à la liberté d’expression, nous voulons simplement réaffirmer ce pourquoi nous luttons, les valeurs que nous défendons :

Nous croyons la solidarité plus forte que la violence. 

Nous appelons chacun, individus, communautés religieuses, et associations à créer un élan de fraternité qui témoignera de la réalité de cette force au cœur de la nuit.

Nous croyons au dialogue plus fort que la terreur. 

Nous appelons chacun, individus, communautés religieuses et associations à s’engager publiquement au service d’une laïcité de dialogue et du respect de la liberté de conscience.

Nous appelons à poursuivre la construction d’une France et d’un monde fraternels.

Nous ne laisserons pas tuer l’Espoir. 

Nous appelons chacun, individus, communautés religieuses et associations à rejoindre tous ceux qui sont, en France et dans le monde, engagés pour lutter contre l’inacceptable inhumanité.

Car c’est bien ENSEMBLE que nous relèverons ces défis."

Une déclaration que je fais mienne.

Depuis, une émotion immense a gagné le pays, rassemblant les français de tous âges et toutes confessions sur les places publiques. C'est une réponse pleine d'humanité à cet acte de barbarie car l'émotion est le propre de l'homme. Mais après l'émotion, il faut que l'intelligence dont il est aussi doté, permette que l'on s'interroge sur le développement de notre monde et la place faite à l'homme dans ce monde. La réponse se trouve dans la devise laïque de notre république: liberté, égalité, fraternité; trois jolis mots qui valent pour le monde entier mais auxquels on pourrait ajouter les mot "solidarité et partage", des valeurs chrétiennes partagée par d'autres religions, pour faire reculer les injustices qui peuvent mener, sans le justifier, au terrorisme.

En ces temps de vœux, je fais miens ceux de Jacques Brel en 1968:

"Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence, aux vertus négatives de notre époque.

Je vous souhaite surtout d’ être vous. »

 et je rajoute

"je vous souhaite d'être vous avec ce que chacun porte de meilleur en soi pour faire tout simplement sa petite part pour un monde meilleur"