Bonjour !

« Pour demain ce que je souhaite, c’est que chacun ait son jardin et puisse le cultiver en paix. Le monde de la guerre est toujours là, et aussi le monde des hommes qui maltraitent les femmes. Mais les jardins et les jardiniers sont là aussi, aussi durables que les guerres et les violents. »

Ainsi s’exprime l’une des 40 personnalités sollicitées par La Croix pour parler de « DEMAIN », à l’occasion de son 40 000 numéro. Très belle idée d’oser se projeter au-delà de notre « maintenant »  plein de conflits, de douleur, d’horreur. Résultat, un kaléidoscope étonnant !

Les pessimistes d’abord, ma foi peu nombreux :

Demain ?

  • « Pire qu’aujourd’hui. » «L’Europe sera trop petite, trop vieille. »
  • Demain ?

  • « Le monde ressemblera à une grosse usine, avec un gros nuage car l’environnement sera tout pollué. »
  • « À court terme, une catastrophe historique majeure, impliquant la disparition d’une partie appréciable de l’humanité. »
  • Tout-à-fait dans la ligne du pessimisme français, actuel.

    Heureusement les positifs – optimistes plus ou moins invétérés – sont largement plus nombreux !  et débordent d’idées :

    Demain,

  • « nos descendants feront mieux que nous. » « On trouvera d’autres manières de vaincre le cancer, la souffrance. »
  • Demain, 

  • « faisons le rêve d’une société réconciliée, »
  • « d’une grande réconciliation entre ceux qui croient au Ciel et ceux qui n’y croient pas. »
  • Demain,

  • « peut-être serons-nous passés d’une économie de compétition et de prédation à une économie de coopération et de protection. »
  • « Il faudra tenir la promesse d’éradiquer la pauvreté, que le pape François a considérée comme une violation des droits de l’homme. »
  • Plus paradoxal, « la mondialisation, les technologies modernes, la lutte contre le réchauffement climatique devenue incontournable, voilà notre salut, à condition d’y croire ! »
  • J’ajouterai : et de le vouloir ! car demain se construit dès aujourd’hui et c’est notre affaire à tous, ensemble, et les « 40 » proposent des pistes :

    Aujourd’hui

  • S’ouvrir au jamais connu, faire confiance à la nature humaine.
  • Se mettre au travail, les amis, pour construire un demain plus agréable.
  • Investir ensemble et plus que jamais dans le capital humain, dans nos ressources renouvelables par excellence : l’éducation, la diversité culturelle, la recherche scientifique.
  • Imaginer de nouveaux modèles, oser, innover.
  • Aujourd’hui, comme le dit le Cardinal Etchegaray « Aimer cette terre avec les yeux de ceux qui ne sont pas encore nés. »

    Et alors,

    « demain ce léger souffle de paix irriguera le monde ? »