Immersion & Partenariat : envers et endroit de la même planète !

Le CCFD – Terre Solidaire nous invite à élargir notre vision du monde au cours des mois qui viennent : au  Nord comme au Sud, chez eux comme chez nous. Voici quelques indications :

•   Immersion : une action pendant laquelle plusieurs d’entre nous « du Nord » iront partager la vie, les  joies et les espérances de nos partenaires «du Sud » pendant une quinzaine de jours (« Gaudium et Spes », disait Vatican II). Cette découverte, dans la proximité concrète, leur permet de s’imprégner  des conditions de vie et de combat fraternel contre la pauvreté, l’ignorance, l’injustice… pour mieux les comprendre. Ils en reviendront pleins d’images, de faits de vie, de situations réelles et d’efforts  d’organisation, pour nous stimuler et nous recharger.

•   Partenariat : le choix du CCFD-Terre Solidaire dès l’origine : faire confiance à des partenaires qui  s’organisent pour faire face à leurs problèmes et mettre en chantier des solutions pour les résoudre ; puis de leur apporter un soutien, souvent financier mais aussi organisationnel, et cela sur le temps  long (l’urgence est un autre métier). Cette confiance accordée est liée au partage de la compréhension des problèmes ; elle s’alimente chaque année au cours de la Semaine de la Solidarité Internationale (en automne) et du Carême (au printemps) par l’accueil de partenaires « du Sud » qui viennent partager chez nous, gens « du Nord », ceux qu’ils vivent chez eux ; notre appui  financier concrétise ensuite ce partenariat.

•   Rapport d’Orientation 2014-2020 : il nous guidera sur une période de 6 ans (synchronisation  fortuite avec l’Union Européenne !). Il est important de préciser à quelles sources nous alimentons notre action : la « Bonne Nouvelle », l’Evangile, et ses prolongements par l’Eglise ; la prise en  compte des mutations sociétales dans lesquelles nous nous trouvons insérés et impliqués, Nord et Sud, en correspondance plus étroite que jamais, à travers la mondialisation – globalisation ; nos  échanges durables entre partenaires, dans un mouvement d’aller-retour entre immersion et projet. Ce rapport, soumis au vote à la prochaine assemblée générale, est également le fruit d’un travail d’accouchement, d’une co-production entre nos équipes locales et mouvements du Nord, et les équipes et réseaux de nos partenaires du Sud.

•   Envers et endroit de la même chaussette : aujourd’hui, où notre Europe vit une crise qui dure –  crise du manque d’inspiration plus que de projets (de Souffle ou d’Esprit, qui sait ?) – nous découvrons les liens qui nous relient, Nord et Sud : l’utilisation des ressources et des territoires, les  transports de marchandises, les mouvements de populations, les circuits financiers… Nous découvrons que les problèmes « chez eux » s’enracinent aussi « chez nous », et que les solutions  « chez eux » nous conduisent à des changements de comportements « chez nous ». 

   Voilà pourquoi j’évoque l’envers et l’endroit de la même planète !

Bonne journée à chacun de vous qui nous écoutez !