J’ai participé à une table ronde organisée par le service de la formation permanente du diocèse dont le titre était : Aide au développement : rôle et modalité de fonctionnement des ONG ?

Je voudrais vous en restituer quelques réflexions et une image.
A propos de la définition des ONG,  peut-on définir quelque chose qui dans son énoncé porte une négation ? Donc une ONG  n’est pas une organisation gouvernementale et à partir de là commence la multiplicité et la diversité. On ne peut pas non plus les classer par population concernée : la plupart apporte une aide aux personnes en difficultés, en manque… là où justement l’organisation gouvernementale a quelques faiblesses.

Osons la comparaison d’une ONG avec un arbre !

Ses racines : c’est une idée, une intuition, bien sûr un initiateur ou plusieurs… un porteur de projet, des rencontres auprès de multiples acteurs. En fait un processus qui fait qu’une question trouve une réponse … quelqu’un a besoin d’une aide … quelqu’un est en difficulté, quelqu’un qui pose un problème. Ce quelqu’un est une population démunie, un groupe mais ils pensent et agissent pour que les choses changent, alors un autre apporte  une aide, quelqu’un donne de l’argent.
Autre racine pour les ONG « catholiques » c’est l’ancrage dans l’Evangile : les hommes tous frères issus du même Père.
Le tronc lui, pose la question de la pérennité : car l’aide au développement ne peut se faire que dans la durée : les initiateurs doivent pouvoir passer la main….et l’idéal est de  faire en sorte que les bénéficiaires d’hier deviennent les responsables de demain.
Le tronc marque la réussite par les partenariats engagés, la bonne gestion du projet lui-même.
Des branches : un positionnement entre des subventions et aides publiques et la générosité du public… Mais attention l’arbre étêté ce sont des espoirs déçus par des subventions ou soutiens financiers épuisés.
Les belles  branches montrent son élargissement avec sa mise en réseau et sa capacité à l’échange d’expérience, à sa participation aux événements locaux puis nationaux et internationaux… et d’autres qui lui permettent de plaider pour  améliorer lois et règlements.

Et les feuilles seraient les multiples actions réalisées auprès des bénéficiaires qui apportent une réelle amélioration des conditions de vie par la qualité de l’aide ou de l’expertise
Dans cette forêt des arbres sont originaux : des ONG catholiques  sont reconnues pour les valeurs qu’elles portent dans un pays ou la population est musulmane et développent le vivre ensemble.

Bien sûr, comparaison ne vaut pas raison, nous en convenons mais je voulais vous faire trouver votre arbre dans la forêt.