« Le financement solidaire et la mondialisation financière ».

Les inégalités sont de plus en plus flagrantes, créées depuis plus de trente ans par la mondialisation et un capitalisme prédateur. Au sein de nos sociétés, comme au plan international se pose avec une acuité redoublée la question d’un partage plus équitable des richesses.

La réalité des paradis fiscaux, de plus en plus visible, portée à notre connaissance par les médias et nos gouvernants démontrent qu’ils sont devenus des acteurs majeurs de cette situation, qu’ils sont des territoires d’opacité et d’impunité, qu’ils représentent une menace pour nous tous, qu’ils sont générateurs d’inégalités. Ils permettent aux plus riches de spéculer dans tous les domaines, y compris l’agroalimentaire, d’échapper aux impôts et taxes qui sont à la base d’une plus juste redistribution des fruits du travail et ainsi des droits fondamentaux accessibles à tous. Simplement 2 données chiffrées : les pays en développement voient chaque année s’envoler 800 milliards d’euros de flux illicites vers ces paradis fiscaux. 11 000 milliards de dollars sont  exempts de taxes et d’impôts dans ces paradis fiscaux.

Nous ne pouvons, en toute conscience chrétienne, en accord avec notre lecture de l’Evangile admettre cette situation inacceptable. Nous avons la possibilité d’agir. Les moyens existent.

Nous devons avoir conscience d’être des citoyens de ce monde, et solidaires des hommes, nos frères, particulièrement les plus pauvres et les plus démunis.  « J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger….. Ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 5 , 35-40).  « Les peuples de la faim interpellent aujourd’hui de façon dramatique les peuples de l’opulence » (Paul VI, encyclique Populorum Progressio 1967).

Oui, nous pouvons agir, oui nous en avons la possibilité, le pouvoir de combattre pacifiquement ces paradis fiscaux contraires aux valeurs portées par l’Evangile, par notre foi en un Christ d’Amour. Tout simplement en choisissant d’adhérer au financement solidaire. Ces financements  sont disponibles dans de nombreuses banques. En France, en 10 ans, ces financements solidaires ont permis à 827 000 entreprises d’exister, dont 201 000 emplois créés ou consolidés, permis de loger 33 500 personnes, soit 13 400 ménages, installé 3600 KW d’énergies renouvelables, soutenus 1000 projets de solidarité internationale

Affirmons notre foi en acteur et créateur de nouveaux chemins, qu’il nous faut désormais emprunter en hâtant le pas. Construire un monde plus humain, plus juste, plus solidaire est devenu une urgence.

Mettons en accord nos actes et notre lecture de l’Evangile où abonde les paroles de Jésus, (les béatitudes, le bon samaritain, Lazare et le mauvais riche), montrant que les pauvres auront une place de choix dans le royaume.

Pour tous renseignements sur votre participation au financement solidaire :
contact : andrefeunteun@orange.fr - Mobile : 06 28 17 29 69