Engagements et Responsabilités !

Quelques occasions récentes m’ont été offertes pour réfléchir à l’engagement ; je souhaitais profiter du beau  temps revenu et de l’approche des vacances pour vous faire partager ces réflexions ; j’ai choisi aussi de m’appuyer sur quelques autres pour éclairer cette question.
 
Tout d’abord 2 petits livres (petits par le volume, mais denses par le contenu !) : ils retracent les convictions  et l’expérience de Stéphane HESSEL. La VIE écrivait récemment à son sujet : « l’Indigné nous a quittés » ! Le titre du premier livre: « Indignez-vous », et le second : « Engagez-vous »  décrivent un changement de  posture qui implique 2 types d’éléments différents :

  • des convictions personnelles, appuyées sur des valeurs approfondies dans le partage ; 
  • des actions concrètes, réalisées en renforçant des compétences collectives.

J’ai aussi été parcourir des dictionnaires pour y trouver le mot « engagement »: 

  • « action par laquelle on s’engage à accomplir quelque chose ; 
  • promesse, convention, ou contrat par lequel on se lie ;
  • action d’engager quelqu’un ; 
  •  introduction d’une troupe dans une bataille ;
  • fait de prendre parti sur les problèmes politiques ou sociaux par son action et ses discours ».

Le mélange de ces diverses rencontres produit des effets curieux : une prise de conscience et une révision de  vie. L’interrogation personnelle provoquée invite d’abord à rechercher les sources des valeurs sur laquelle j’établis mes convictions : Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, Bonne Nouvelle (Évangile)  comme Paroles de Dieu, Développement Durable et Gouvernance, Partage des Ressources, Responsabilité Sociétale des Entreprises  Ces Valeurs et Sources demandent à être discutées et  partagées pour en  tirer une lecture profitable et correcte, qui compense les défauts habituels: myopie, strabisme, presbytie, dyslexie  Les Convictions ainsi construites amènent à la prise de conscience, ensuite à l’indignation,  puis à l’action : où vais-je investir mon énergie et mes compétences ? Seul, avec qui ? Au service de quelle cause ?

Le basculement important vient lorsque nous passons d’une démarche personnelle à une posture  collective: en effet, une prise de position seulement personnelle risque d’avoir des effets limités  à la prise de parole. Passer d’une conviction personnelle à une posture partagée nous fait alors basculer dans le  registre de la responsabilité.

Quelle responsabilité ?! Comme « responsable de quelque chose », ou comme « responsable auprès de  quelqu’un » : 2 dimensions inséparables ! Nous pouvons alors prendre le risque de nous affronter  (au sens de  « l’Affrontement chrétien décrit par le philosophe personnaliste Emmanuel MOUNIER) de nous affronter aux mutations du Monde, que le CCFD – Terre Solidaire, avec d’autres, nous invite à traiter à notre échelle locale, tout en restant ouverts à l’échelle globale

Bel été à chacun de vous qui nous écoutez !