Construire un mode plus juste !

Un rêve lointain, une utopie !
Non, construire un monde plus juste, ce n’est pas rêver à un autre monde. C’est se demander si notre monde, tel qu’il fonctionne est ajusté à quelques unes de nos convictions fondamentales.
Aujourd’hui l’économie et la finance n’ont nullement pour objectif de contribuer au vivre ensemble.
C’est donc la répartition des richesses qu’il faut changer. Mais préalablement il faut modifier le but affecté à la production de richesses  et cela pose la question de la finalité de l’économie. Ainsi la grande question des entreprises de produire au moindre coût n’est pas la bonne. La bonne question est celle qui pose la question du coût humain ?
Il faut produire des richesses, il faut faire des affaires, distribuer des salaires mais réintroduire les paramètres d’ajustement de cette production : les exigences du bien commun et du vivre ensemble.
Construire un monde plus juste exige un engagement de type politique et social mais cela implique aussi une action morale.
L’Eglise et les chrétiens ont une part de responsabilité pour la mise en œuvre. Les chrétiens ne sont-ils pas porteurs d’un message de fraternité, de partage ?
Je n’étais pas à Lourdes pour le rassemblement de Diaconia, mais j’ai entendu quelques témoignages de ces personnes qui exprimaient leurs difficultés et leurs attentes. C’était très fort. Ils étaient partants pour construire un monde plus juste. Écoutons les.