Bonjour à toutes et à tous,
Aujourd’hui je vais vous parler du temps

Le temps passe bien sûr, les enfants grandissent, les parents vieillissent, c’est inéluctable mais que représente-t-il pour nous ce temps ?
Passer le temps, perdre du temps, prendre du bon temps, arriver à temps, le temps c’est de l’argent, il est temps de faire ceci ou cela, avoir le temps, gagner du temps, sont quelques expressions que nous utilisons couramment.

Techniquement, le temps est découpé en unités mesurables de manière extrêmement précise, scientifique.
Par contre comment ressentons-nous l’écoulement du temps ? Quand celui-ci nous semble-t-il court, long ?
Quelles sont les conditions qui nous amènent à ressentir le temps qui passe ?
En réfléchissant et en regardant autour de moi je me suis aperçu que de plus en plus de personnes disent ne pas avoir le temps pour accomplir telle ou telle tâche, et que cela semble ne pas les satisfaire.

Et vous qu’avez-vous constaté ?

Toute cette agitation m’a amené à me rendre compte que je n’avais plus assez de temps à consacrer à des activités telles que bavarder avec mon voisin, écouter mes proches, effectuer des activités qui me font réellement plaisir. Je me suis demandé comment puis-je « gagner du temps » ? Qu’est-ce que le temps ?

Et pour vous qu’est-ce que le temps ?

J’ai observé que le temps était beaucoup plus long lorsque je pratiquais une activité qui était un frein, un obstacle pour aller vers l’autre, pour écouter l’autre. Alors que, lorsque je suis en relation d’échange avec d’autres le temps filait comme le vent. Tiens ce serait dont cela ma relation au temps : le temps est relatif à l’intérêt que je trouve à pratiquer telle ou telle activité.

Et vous quelle est votre relation au temps ?

J’ai également constaté que celles et ceux qui consacraient beaucoup de temps à s’occuper des autres, à être d’une manière ou d’une autre, au service des autres étaient les plus souriants. Ce constat a été renforcé par les contacts que j’ai eu et que j’ai en ce temps d’accueil des partenaires du CCFD-Terre Solidaire, en particulier les contacts avec les représentants de ces organisations partenaires qui viennent de presque tous les continents et qui sourient, sont agréables alors que chez eux ils vivent d’énormes difficultés, risquent leur vie pour certains d’entre eux.

Et vous, faites-vous ce constat ?

Tout ceci m’a lentement amené à consacrer plus de temps aux autres, à être plus attentif à ceux qui m’entourent, à leur consacrer plus de temps. Ce temps je l’ai pris ailleurs, bien sûr là où je pouvais, en diminuant d’autres activités qui ne me sont pas vraiment nécessaires puisqu’elles ne me permettent pas de me sentir bien au plus profond de moi-même, qu’elles ne me dynamisent pas.

Et vous, comment utilisez-vous votre temps ?

Bonne journée à toutes et à tous