Partenariat & Don gratuit:


La préparation du Rapport d’Orientation du CCFD-Terre Solidaire pour la période 2014-2020, nous a conduits à réviser notre vision du monde et notre lecture de son fonctionnement : est-ce une mutation, un basculement, un rééquilibrage… dans nos 4 points cardinaux et repères habituels : Nord <=> Sud, Est <=> Ouest ?

L’évolution de la population des divers continents nous place, ici en Europe, dans une relative stagnation à côté de zones plus dynamiques. Pour la croissance économique, nous sommes aussi dans « une zone à encéphalogramme plat » par rapport à l’Asie, mais aussi l’Afrique. Nous n’avions pas l’habitude !

Nous étions accoutumés à écouter confortablement, depuis des positions qui nous semblaient acquises,  les comparaisons en termes de Produit Intérieur Brut (PIB) global ou par habitant, sur la base de la richesse mesurée par la monnaie. Puis l’Indice de Développement Humain (IDH) est venu bousculer le classement, en introduisant l’éducation et la santé dans le jeu. Enfin, l’Indice de Pauvreté Multidimensionnelle (IPM) mesure et compare la situation des populations dans les divers pays : en se basant sur des privations ou situations concrètes dans la santé, l’éducation, et les conditions de vie ; et sur le pourcentage de la population touchée. Ceci chahute encore davantage les classements ! Bref, les questions de justice, de solidarité et d’équité font leur chemin, un chemin qui nous bouscule: « Celui qui dit : « j’aime Dieu » qu’il ne voit pas, et qui n’aime pas ses frères qu’il voit, est un menteur » (I Jean, 4, 19-21). 

Ces bouleversements entre nos populations et territoires respectifs ont d’autres incidences : notre relation de donateur généreux et gratuit « du Nord » envers notre frère bénéficiaire « du Sud » nous paraissait naturelle; elle était gratifiante aussi pour nous, peut-être moins pour eux ! Si nous sommes aujourd’hui des partenaires, alors la relation devient moins inégale, puisque l’autre a voix au chapitre : il a toute légitimité pour organiser son propre développement selon ses propres critères… Mais il nous demande de l’accompagner encore (et moins de l’aider !), notamment par notre contribution financière à ce développement. Quelle est alors notre nouvelle position? Quelle rétribution-gratification pouvons-nous espérer ? Depuis que Marcel MAUSS a démonté comment le don s’échange avec un contre-don de manière asymétrique, nous pouvons devenir plus lucides !

L’échange contribution <=> rétribution peut ainsi se jouer sur divers registres : ceux des ressources humaines, matérielles et financières, qui sont  mobilisées et combinées dans un projet de développement; nous entrons alors dans une nouvelle relation de justice, de solidarité et d’équité. Nos partenaires du CCFD - Terre Solidaire nous stimulent pour organiser nos développements concertés sur de nouvelles modalités, chez eux et chez nous : conditions de vie digne, développement humain intégral, respect de la nature. Ils provoquent utilement notre imagination, pour inventer de nouveaux registres dans nos partenariats, et ceci pour notre plus grand bénéfice !

Bonne journée à vous qui nous écoutez !