Lors d’une rencontre d’aumônerie avec des jeunes en classe de 5ème, la question suivante leur était posée :

" à votre avis, COMMENT peut-on mettre fin à la guerre ?.. "

Il faut vous dire que nous étions en train d’échanger autour de la réconciliation, du pardon..., du péché…du " POURQUOI Dieu permet-il cela ?"

Spontanément une première jeune-fille nous répond :

"Eh bien c’est simple, il y a un gagnant et un perdant…et c’est fini ! La guerre est finie !"

Alors que nous faisions un tour de table pour recueillir d’autres idées, un deuxième jeune nous trouvant décidemment durs sinon de la feuille au moins en grande difficulté …reprit :

"Eh bien oui…dès qu’un des deux camps est battu, la guerre est terminée, voilà !"

A la recherche d’un nouvel angle de communication, nous abandonnons le COMMENT pour passer au POURQUOI ?

Alors MAINTENANT si nous évoquions les raisons des conflits… à votre avis, POURQUOI fait-on la guerre ?

 Les premières réponses à fuser furent :

"On fait la guerre pour se défendre ! parce qu’on est attaqué… "

Et puis aussi :

"On fait la guerre parce qu’on est pauvre,  pour se nourrir, pour pouvoir vivre, pour pouvoir faire comme les autres pays… "

Finalement, pauvres animateurs que nous étions, nous voilà en plein jeu video, peu habiles à manipuler des concepts virtuels où tout à coup nous avions l’impression que tout sentiment, toute empathie, toute blessure, tout ressenti, toute dimension humaine semblaient absents, superflus…ou la guerre somme toute devenait légitime…

Les questions étaient sans doute mal posées…

Avant de s’interroger sur la guerre, notre partage n’aurait-il pas " gagné" pour reprendre les termes des jeunes à aborder les manières de faire …la Paix tout simplement… manières qui nous auraient sans doute plus sûrement conduits sur le chemin du POURQUOI mettre fin à une guerre ? Ou encore du "Pourquoi l’homme permet-il cela ?"

Ce chemin nous aurait plus sûrement amené  à  découvrir  comment agir pour la Paix au cœur des conflits, comme nous y invite régulièrement le CCFD…  Comment résoudre les grands conflits, comme nos conflits quotidiens, ceux de la cour de récréation, de la famille ou de la pause café de l’entreprise ou de l’association.

Découvrir, comprendre, sans oublier d’agir ICI ET MAINTENANT !