Depuis trois ans, le CCFD-Terre Solidaire des régions PACA et RA propose des "Vacances Engagées" : un événement estival de 5 jours qui rassemble chaque année entre 100 et 150 personnes, adultes et enfants confondus. Militants, sympathisants ou simple curieux, le public ciblé est principalement des jeunes - étudiants et actifs - qui viennent entre copains, seuls ou en famille vivre un temps fort d'engagement.

Cette année, les Vacances Engagées reviennent du 19 au 25 août 2017 dans les Hautes Alpes à Barret sur Méouge. Avec toujours de la bonne humeur, de la bienveillance, des réflexions, des jeux, des discussions ... Le tout dans un cadre magnifique de montagne. A VOS AGENDAS !

IMG_2928__FILEminimizer_.JPG
IMG_2928__FILEminimizer_.JPG, oct. 2016

Des principes ! Et du bruit !

> La gestion partagée. Chacun est responsable de la réussite de ces vacances. Les services du quotidien sont effectués par les vacanciers de façon libre, en s’inscrivant sur le tableau des services. Les ateliers du matin et l’après-midi sont organisés sous la forme du Forum Grand Ouvert (voir ci-après) et chaque soir, on se réunit en petits groupes pour discuter de ce que nous avons vécu dans la journée afin de proposer des propositions, des améliorations.

> Le prix libre. Dans la lignée de la gestion partagée et afin que chacun se sente pleinement responsable de la réussite de ces vacances, il a été important pour nous d’instaurer le prix libre ou conscientisé. Chacun donne selon ses moyens tout comme chacun participe à ces vacances avec ce qu’il est.

> Le Forum Grand Ouvert. C’est un outil d’animation qui repose sur les talents et compétences de chacun. Chaque matin, les vacanciers proposent des ateliers selon leurs envies. Ce forum permet un foisonnement de propositions, toutes diverses et passionnantes.

> La durée. Afin que ces vacances soient un vrai laboratoire, qu’on puisse vraiment construire, partager, échanger, les vacanciers s’engagent à venir sur la semaine. Commencer ensemble et finir ensemble donne une très belle dynamique.

> La liberté. Ce temps est certes de formation mais aussi de détente, de vacances. Chacun est absolument libre de participer ou non aux activités proposées.

> La solidarité internationale. Thème essentiel au CCFD-Terre Solidaire, la démarche partenariale est également au centre des Vacances Engagées. A chaque édition, un partenaire vient partager avec nous le quotidien, se nourrit et nous nourrit de toutes les initiatives qui naissent chez lui et chez nous. C’est vraiment un faire ensemble qui a du sens.

> La place des enfants. Ils choisissent leurs activités, peuvent rejoindre celles des adultes et convient aussi les ‘grands’ dans leurs jeux. Cet aspect trans-générationnel est très important.

> L’évolutivité. L’équipe d’organisation, dissoute au début des vacances, a pensé à un cadre qu’elle propose aux vacanciers. Néanmoins, ce cadre peut être modifié. Les gangs (petits groupes du soir) proposent ainsi des améliorations qui seront discutées et le cas échéant, appliqué.

IMG_3124__FILEminimizer_.JPG
IMG_3124__FILEminimizer_.JPG, oct. 2016
IMG_3025__FILEminimizer_.JPG
IMG_3025__FILEminimizer_.JPG, oct. 2016

Ils nous racontent leurs vacances engagées :

J'ai entendu parler des vacances engagées de la part de plusieurs personnes depuis plusieurs années.
Au départ j'imaginais une sorte de semaine de conférences autour des thèmes chers au CCFD, j'imaginais un quotidien à coordonner avec des personnes toutes différentes, la lourdeur du collectif, la lenteur du groupe, la place des enfants à trouver...bref ca ne ressemblait pas à l'image que j'ai des vacances.
Je ne suis pas venu les deux premières années.
Et puis pour la troisième édition je me suis rendu compte que nombre de mes amis seraient là-bas, ca m'a questionné, et puis ca m'a donné envie, je me suis inscrit.
En fait, les vacances engagées sont des vraies vacances et j'ai compris le terme engagé en arrivant là bas.
L'engagement prend le sens que chacun veut y trouver, pour moi ces vacances sont engagées parce qu'on réussit le pari de créer des vacances géniales mais en dehors de toutes les conventions, de tout ce qui se fait d'habitude et le résultat est époustouflant, ça donne confiance en l'humain et croire en l'humain, c'est un bel engagement.
On était 150, tous différents; des célibataires, des familles, des citadins, des ruraux, des baba-cools, des gens modestes et des gens qui s'habillent en costume au quotidien, des jeunes et des vieux, des français et des étrangers, des riches et des pauvres, des sportifs, des casaniers, des solitaires et des bringueurs, des cathos et des athés, des intellectuels, des artistes et des rien de tout cela.
Et pourtant je n'ai jamais aussi bien vécu la collectivité. Il a régné durant toutes les vacances un respect et une écoute mutuelle qui a permis de vivre vraiment avec les autres et leurs différences.
Une des clés de cette semaine est l'autogestion: pas de chef et tous responsables.
Il y a un grand tableau avec des cases "missions" comme la vaisselle, le repas etc... et chacun était libre de s'inscrire ou non, de  prendre la responsablilité de donner l'énergie qu'il peut et quand il veut au collectif. Ces missions sont une super occas' de rencontrer du monde: je me suis inscrit deux journées à la cuisine et on s'est retrouvés entre gens qui avaient envie de cuisiner, un point commun!
Chacun peut proposer l'activité qu'il veut quand il veut ou peut participer à une autre activité proposée, voir même d'en partir en plein milieu si ca le saoule. J'ai proposé "slackline dans les champs", on était 5 et le lendemain je me suis inscrit nulle part et j'ai fait une grosse sieste, trop bien.
Il y avait aussi des ateliers géniaux avec des intervenants qui venaient de l'autre bout du monde et échangeaient sur leurs initiatives citoyennes dans leur pays. On a abordé des thèmes comme l'éducation ou la politique, leurs actions donnent l'impression que le monde peut vraiment changer.

Il y avait une pure équipe d'animateurs qui ont proposé un vrai programme de colo à mes trois enfants, du coup j'étais libre d'aller passer la journée avec eux ou de faire mes activités de mon côté.
Le prix aussi était libre, certains n'avaient pas les moyens et ont mis juste ce qu'ils pouvaient, d'autre ont compensé. Au final on est presque arrivé à un équilibre financier parfait, une belle preuve que la solidarité, ça marche!
De toutes façons étant donné la qualité de cette semaine et en comparant à une semaine de vacances classiques ca revenait vraiment pas cher.
Le fait que ces vacances soient aussi bien organisées était vraiment appréciable mais aussi le fait que dès le premier jour, les organisateurs ont quitté leur rôle et sont devenus des participants normaux. Ils nous ont dit "maintenant que le cadre est posé, vous n'avez plus besoin de nous, à chacun de devenir acteur de ses vacances"
Pas de chef, pas de GO, que de l'envie, de l'énergie humaine et des rencontres.

Sam, septembre 2016

L'édition 2017 de l’événement se prépare. Une équipe d'organisation - ouverte! - se réunit fin novembre 2016 pour ébaucher, sur la base des éditions passées, les prochaines Vacances Engagées. En savoir plus? Contactez-nous : vacances@ccfd-terresolidaire.org

IMG_3053__FILEminimizer_.JPG
IMG_3053__FILEminimizer_.JPG, oct. 2016
IMG_0549.JPG
IMG_0549.JPG, sept. 2016
IMG_3015__FILEminimizer_.JPG
IMG_3015__FILEminimizer_.JPG, oct. 2016
Photo_soiree.JPG
Photo_soiree.JPG, sept. 2016