EN MARGE

22 mars : ouverture du 4ème  forum mondial des médias libres (FMML). L'occasion de s'interroger sur la place des médias dans nos sociétés, et sur l'émergence de nouvelles formes de communication, avec l'essor des nouvelles technologies de l'information.

La crise des médias traditionnels

Force est de constater que les médias traditionnels sont en crise partout dans le monde avec l'érosion progressive du lectorat (chute des publications, recul de l'âge moyen du lecteur…), qui met en péril leur viabilité économique. On assiste en conséquence à une concentration des médias, sous la coupe du pouvoir économique. Les grands médias deviennent ainsi des communicants, se préoccupant plus d’accroître leurs ventes, que de jouer leur rôle de témoins et acteurs de la vie sociale. Plus grave, certains grands  médias développent une vision unilatérale, renforcée par une homogénéisation du langage. Les agences de presse internationales deviennent des réservoirs dans lesquels puisent les différents médias nationaux. Le modèle basé sur des médias de masse, destinés à l'ensemble de la population est dépassé. Celui-ci occulte les visions alternatives, certaines réalités locales, conduisant à une fracture avec des pans entiers de la société, qui ne se retrouvent plus dans le discours médiatique appauvri.
 

Les médias libres et nouvelles technilogies

L'émergence des nouvelles technologies de l'information et de la communication ouvrent de nouvelles perspectives pour redynamiser la sphère médiatique, et appuyer le travail et les aspirations de la société civile. L'espace mondial que représente Internet permet notamment de tisser des liens horizontaux, fertiles pour l'émergence et la consolidation des sociétés civiles. Cette dynamique chamboule la vision classique de verticalité de la presse. Elle interroge ainsi le rôle et le place des journalistes dans la société.  

Vers une charte des médias libres

Le Forum Mondial des Médias Libres (FMML) a lancé les discussions autour de la rédaction d’une Charte Mondiale des Médias Libres.

Qu’entend-on par « médias libres » ?

Comment trouver une définition commune à tous les pays ?

Cette Charte met l’accent sur le rôle de transformation que peuvent jouer les médias libres dans les sociétés. Des défis extrêmement intéressants ont été soulevés par Said Essoulami (Centre Media Freedom – MENA (Afrique du Nord et Moyen Orient) pour enrichir cette première version de la charte :

Les obstacles juridiques d’abord, car dans de nombreux pays notamment Afrique du Nord Moyen Orient,  l’accès des citoyens aux médias libres est entravé.

Des défis d’ordre économique bien sûr : comment assurer une véritable indépendance financière vis-à-vis des Etats et des acteurs privés. Quelles sources de financement alternatives envisager alors ?

Enfin, quel est le rôle des médias libres dans la société et quel engagement vis-à-vis des communautés auxquelles ils s’adressent ?

Said Essoulami met le doigt sur les précisions à apporter concernant les éléments de contexte politiques et économiques dans lequel s’inscrivent les médias libres et les moyens pour atteindre la liberté défendue. 

 

Fil des billets - Fil des commentaires

Benevoles_a_chenini.JPG

Les oasis de Tunisie, un patrimoine mondial menacé : enjeux et perspectives de développement

La grande oasis de Gabès, véritable paradis au début du XXe siècle, riche d'une culture tri-étagée (palmiers, fruitiers et maraîchage), abondamment irriguée par des sources, est maintenant morcelée pour des raisons d'urbanisation et de raréfaction des ressources en eau. La pluviométrie insuffisante Lire la suite...
L1010576.JPG

L’Observatoire tunisien de l’Economie (OTE) travaille pour que les citoyens se réapproprient l’économie

Chafik Ben Rouine et Jihen Chandoul, deux des fondateurs de l’OTE nous présentent leur association. Au départ, pour ces jeunes conscients des enjeux économiques liés à leur pays, il s’est agi de mettre en place un audit de la dette, puis de réagir aux accords FMI-Tunisie, de prendre part aux Lire la suite...
badge-alter-jt.jpg

25 mars : Atelier MEDIA : Don't hate the media, be the media – Les Désobéissants

Le journal est présenté sous une forme assez classique qui reprend les codes des journaux télévisés du 20h bien connus, à la fois pour servir la crédibilité de l'information et toucher un public le plus large possible. L'Alter-journal répond à une triple volonté de diffusion de l'actualité des Lire la suite...
DSCN4079.JPG

Lundi 23 mars : Rencontre avec les leaders de l’Observatoire Tunisien de l’Economie, un réseau constitué en 2011 avec de jeunes chercheurs en économie.

Parmi les sujets sur lesquels travaille l'OTE, il y a bien évidemment la dette. En 2011, le G8 réuni à Deauville a décidé d’un cadre de réforme pour les pays arabes en transition. En Tunisie, le remboursement de la dette est le premier poste du budget national (en partie suite aux rachats de ses Lire la suite...
Said_.JPG

Ouverture du 4ème forum mondial des médias libres

La crise des médias traditionnels Force est de constater que les médias traditionnels sont en crise partout dans le monde avec l'érosion progressive du lectorat (chute des publications, recul de l'âge moyen du lecteur…), qui met en péril leur viabilité économique. On assiste en conséquence à une Lire la suite...