Réalisé par Roland Dargelez et les élèves de l’IUT de Bayonne, « Vivre de ses terres au Sénégal » est construit en deux parties qui permettent de découvrir les projets mis en œuvres par les organisations locales soutenues par le CCFD-Terre Solidaire pour faire face à deux problématiques fortes de ce pays.

Alternatives à l’immigration. Dans un contexte régional déstabilisé par un fort taux de chômage, des organisations de la société civile sénégalaise tentent de trouver des alternatives à l’émigration. Le reportage est notamment allé à la rencontre de partenaires du CCFD-Terre Solidaire œuvrant à la réinstallation de migrants refoulés sur la « Petite Côte » au sud de Dakar.

Développement d’une agriculture familiale. Des organisations paysannes travaillent au renforcement de la production des exploitations familiales, pour permettre une autonomie des familles et l’insertion des jeunes dans le monde agricole. En agissant ainsi contre le chômage, elles veulent lutter contre la tentation de l’exil des jeunes.

Une expérience riche pour les bénévoles du CCFD-Terre Solidaire Enrichis par ce voyage qui les a immergés au cœur des réalités du Sénégal, les membres du groupe souhaitent partager largement leur témoignage avec le public de leur région, notamment autour du webdocumentaire. « Avant, j’avais beaucoup de préjugés sur les migrants comme beaucoup de personnes ; et là j’ai compris que c’était des femmes et des hommes en grande difficulté ; et qu’ils pouvaient nous apporter beaucoup de leurs richesses culturelles, de leurs compétences. »

Voir « Vivre de ses terres au Sénégal » http://www.vivredesesterres.com/web-documentaire